Royal et Filippetti se battent pour Ryan Gosling

Only God Forgive est un film ultra-violent ayant défrayé la chronique cette année au Festival de Cannes. Tout d’abord interdit aux moins de 16 ans, il n’aura finalement une restriction que pour les moins de 12 ans.

Hier, le lab annonçait que la ministre de la culture, Aurélie Filippetti, avait demandé à la Commission de classification des films, qui avait voté l’interdiction aux moins de 16 ans, de se réunir à nouveau afin d’autoriser les 12-16 ans à regarder ce film.

Suite à ce déclassement, Ségolène Royal a fait part de son mécontentement. D’après elle, Aurélie Filippetti a simplement cédé aux caprices des producteurs, alors que des scènes de torture, de viol, de sang et de cris de douleurs devraient être censurées aux yeux des plus jeunes.

Aujourd’hui, le cabinet de la ministre a répondu à l’ancienne candidate à l’Elysée, pour « rectifier certaines inexactitudes ». Ce déclassement aurait eu lieu après un débat, et ce n’est pas la ministre qui aurait expressément demandé à réviser l’interdiction du film.

Celui-ci, sorti depuis le 28 mars, a fait pour l’instant un peu moins de 250.000 entrées. Mais on ne sait pas combien de moins de seize ans y sont allés …

Laisser un commentaire