Les mauvaises surprises de la Xbox One

Mardi 21 mai, Microsoft présentait la Xbox One, sa nouvelle console de jeux vidéos appelée à succéder à la Xbox 360 en fin d’année. Mais cette conférence a largement déçu.

Il faut dire que Microsoft a axé la présentation sur l’ensemble des possibilités qu’offre la nouvelle Xbox One. Le Kinect sera omniprésent. La console obéira au doigt et à l’œil de son utilisateur et de nombreuses applications telles que Skype ou la VOD fonctionneront avec la reconnaissance vocale et visuelle.

Si la navigation sur cette nouvelle console Microsoft s’annonce intuitive, de nombreux points ont déçu les fans. Le premier d’entre eux est celui de la rétrocompatibilité. Les responsables de Microsoft ont annoncé que les jeux Xbox 360 seront tout simplement incompatibles avec la nouvelle console, évoquant la toute nouvelle « architecture » de la Xbox One.

Limitation voire interdiction des prêts ?

Afin d’améliorer le confort de jeu, Microsoft a également mis au point un système d’installation de jeux sur la console. Les disques ne seront donc pas nécessaires, une fois enregistrés. Cependant, la firme a annoncé qu’un système payant serait instauré pour pouvoir installer une seconde fois le même jeu sur une autre console. Sera-t-il impossible de prêter un jeu ou de le revendre ?

En ce qui concerne Internet, Microsoft a annoncé qu’une connexion permanente ne sera pas obligatoire. Mais la console devra être connectée au mois une fois par jour pour pouvoir profiter des jeux enregistrés en ligne.

Selon Microsoft, de bonnes nouvelles seront annoncées durant l’E3, début juin à Los Angeles. Pour le moment, la firme de Bill Gates a simplement souligné qu’elle souhaitait installer des webcams connectées quotidiennement à Internet dans nos salons.

Laisser un commentaire