Accusé de téléporter et tuer des vaches par Internet !

Les faits se sont déroulés le 28 septembre 2012, mais ce n’est que la semaine dernière que « La Nouvelle République » les a rendus publics, à l’occasion du procès. Un éleveur, persuadé que ses vaches étaient téléportées puis abattues hors de son champ par le voisin, s’est rendu chez celui-ci armé d’un fusil.

« Il m’a dit je vais te tuer » raconte Bernard : nullement impressionné par l’arme, ce dernier menace son assaillant de lui « coller un bourre-pif ». Dans la confusion du moment, un coup part : aucun d’eux n’est blessé, et la balle a seulement endommagé un évier.

D’après le propriétaire de l’arme, Gérard, il n’avait aucune l’intention de tuer son voisin :  le fusil et les cartouches n’étaient qu’une mesure de « dissuasion ».

Mais le plus fort, c’est le point de départ de ce coup de sang : Gérard en voulait à son voisin, parce-que celui-ci aurait téléporté ses vaches hors de leur enclos par Internet, pour pouvoir les abattre !  Devant le parquet, l’homme cherche à justifier ce délire, et avoue qu’il n’était pas dans son état normal, qu’il en avait « marre d’être harcelé par ses bêtes qui viennent dans mon champ ».

Le psychiatre ayant analysé l’éleveur le décrit comme paranoïaque, en proie à des délires, et potentiellement dangereux. Le procureur réclame trois ans de prison avec sursis, et trois ans de mise à l’épreuve, pour violence avec armes. Pourtant, d’après l’avocat du plaignant, la situation est bien plus grave : son client aurait été victime d’une véritable tentative de meurtre !

On pourrait presque se croire dans la série Kaamelott, dans une des innombrables disputes entre les deux paysans Guethenoc et Roparzh (pendant lesquelles il a déjà été fait mention d’une vache se promenant dans le champ de l’autre …).

Laisser un commentaire