Qui veut aller sur Mars ?

Selon les experts de la Nasa et du secteur privé, aller sur Mars n’est plus qu’une question de temps : vingt ans même, pour être précis. C’est même une des priorités de la NASA.

Une conférence de trois jours a débuté aujourd’hui à Washington, afin de réunir les spécialistes de la question. D’après une enquête récente, les américains seraient favorables à envoyer un astronaute sur Mars : 75% d’entre eux seraient même favorables à doubler le budget alloué à la Nasa (actuellement de 17 milliards de dollars, soit 0,5% du budget fédéral), afin de mener cette mission à bien.

Scott Hubbard, professeur à l’Université Stanford en Californie et ancien responsable du programme d’exploration de Mars à la Nasa annonce ainsi que « aller sur Mars ne nécessite pas des miracles mais de l’argent et un programme pour répondre aux défis technologiques et d’ingénierie ».

Le problème serait donc majoritairement financier. Cependant, les spécialistes se penchent aussi sur d’autres freins, comme la santé des astronautes. En effet, ceux-ci sont victimes de plusieurs maux lors des voyages dans l’espace : exposition aux radiations cosmiques qui multiplient les cancers, problèmes de vision dus à la pression intra-crânienne, mais également problèmes psychologiques, venant de la difficulté de vivre isolé dans des petits espaces.

Les experts doivent également se pencher sur des obstacles techniques : Hubbard indique ainsi que le plus efficace pour le voyage serait de construire un moteur nucléaire, qui pourrait réduire considérablement le temps nécessaire qu’il faut pour atteindre la planète.

On est rassuré : il va enfin y avoir quelqu’un pour effacer les dessins de pénis que Curiosity avait laissé dernièrement …

Laisser un commentaire