Naissance de moutons phosphorescents

Avant, tout le monde avait des moutons et des étoiles phosphorescents accrochés au dessus de son lit. Maintenant, c’est dépassé : hier, des scientifiques uruguayens ont annoncé la naissance de moutons phosphorescents génétiquement modifiés en octobre 2012, à l’institut de reproduction animale Uruguay (IRAUy).

Ce genre de manipulation génétique n’est pas unique dans la région. Une vache transgénique a déjà été créée en Argentine, et des chèvres génétiquement modifiées au Brésil. Ces deux espèces produisent dans leur lait des protéines à usage humain.

Par contre, la transgenèse des moutons est unique en Amérique latine. La réussite de cette opération place donc l’Uruguay dans un « haut niveau scientifique mondial », selon un communiqué de l’IRAUy.

L’opération avait pour but de vérifier l’efficacité de la méthode d’introduction d’un gène étranger dans l’ADN de ces animaux. Les moutons sont donc nés avec des gènes de méduse.

Grâce à cela, les scientifiques savent que cette manipulation est possible, et vont donc pouvoir travailler avec d’autres gènes. Par exemple, il sera possible de leur inoculer le gène producteur d’une certaine protéine, qui peut être déficiente chez certains patients. Ainsi, la brebis pourra le  produire dans son lait, et il sera alors facile de l’isoler, et de fabriquer des médicaments.

Seule déception : les moutons ne brillent pas vraiment dans le noir. Ils ne présentent aucune différence avec leurs congénères, et se sont d’ailleurs développés de façon tout à fait normale. La seule manière de les différencier des animaux non transgéniques est de les passer sous une lumière ultra-violette. Il n’y a que de cette façon qu’on peut remarquer leur luminosité. Pas facile pour compter les moutons.

 

 

Laisser un commentaire