A mort le Botox, vive le Frotox !

Un nouveau remède miracle contre les rides vient de faire son apparition. Développé en Californie, le Frotox a obtenu le marquage CE en Europe, et pourra donc commencer à être utilisé dans les salons de chirurgie esthétique.

Jusqu’à maintenant, c’était le Botox qui était utilisé : on injectait des toxines bactériennes sous la peau, afin de la lisser. Cependant, un des effets indésirables était l’effet figé qu’il donnait au visage : qui ne se souvient pas de toutes ces chirurgies ratées de stars ?

Ce désagrément est peut-être fini, grâce au Frotox. Plus d’injection ici, on endort juste le nerf frontal en le piquant avec trois aiguilles refroidies à -80°C. Le geste se pratique sous anesthésie locale, et le résultat dure 4 mois, jusqu’à ce que le nerf se réchauffe.

Cependant, il y a d’autres inconvénients. Certains patients ce sont déjà plaints de migraines, de rougeurs, ou d’hématomes. Et selon certains scientifiques, il y a un risque qu’après plusieurs refroidissements, le nerf reste définitivement inerte.

Pour le coût, il n’y a pas de réelle économie à abandonner le Botox : il faudra en effet débourser 400€ par séance, à renouveler deux ou trois fois par an : attention, ça peut refroidir les ardeurs !

Laisser un commentaire