Attentats de Boston : qu’est ce que le Patriot’s Day ?

Après les attentats qui ont émaillé le marathon de Boston, la police américaine est toujours dans l’incertitude. Outre le terrorisme international, les enquêteurs privilégient la piste des extrémistes nationaux. En effet, l’attentat a eu lieu un 15 avril. Un jour marqué par de nombreuses tragédies ces dernières années…

Le Patriot’s day, fêté le troisième lundi d’avril,  commémore les batailles de Lexington et de Concord, où les soldats américains ont vaincu les britanniques, lors de la guerre d’Indépendance.

Cependant, cette fête est aussi devenue l’occasion pour les opposants au régime fédéral de protester, à cause d’un événement tragique survenu ce jour là en 1993 : l’ATF ((Bureau fédéral des alcools, tabacs, armes à feu et explosifs) et le FBI attaquèrent les Davidiens. Après un siège de 51 jours, où les membres de cette secte étaient barricadés dans le ranch de Waldo, le FBI et l’ATF lancèrent un assaut meurtrier contre eux. Ils furent presque tous tués. Il n’y a eu en effet que 9 survivants pour 82 morts. De ce jour, certains extrémistes ont gardé une forte rancœur envers le gouvernement américain, qu’ils estiment responsables de ce massacre.

Le jour du Patriot’s day de 1995, des suprématistes blancs ont voulu venger cet assaut.  Ils ont donc attaqué un bâtiment fédéral dans le centre ville d’Oklahoma City, causant la mort de 168 personnes.

Ce même jour, en 1999, en commémoration de ces précédentes tueries, deux adolescents tuent 12 lycéens, lors de la fusillade de Colombine. Et en 2007, une autre fusillade mortelle a lieu, à Virginia Tech, où un étudiant a tué 32 personnes.

Robert Blaskiewicz, chercheur à l’Institut de technologie d’Atlanta estime sur CNN que « le Patriot’s Day est devenu en quelque sorte un jour fétiche pour tous ceux qui pensent vivre sous le joug de la tyrannie ». Un jour donc, où toutes sortes de protestataires cherchent à se faire entendre. Comme en 2010,  où les il y avait eu un rassemblement de défenseurs des armes à feu à Washington.

Pour finir, ce jour voit également régulièrement les manifestations des membres du Tea-party. En 2012 par exemple, ils avaient protestés contre le « Big governement ».

Alors, commémoration morbide, protestations anti-gouvernementales, terrorisme islamiste,  ? Ou peut-être serait-ce un mouvement de mécontentement des anti-impôts (ce jour étant également connu pour être le dernier pour remplir sa déclaration d’impôts), ou en tout cas, d’extrême-droite. Quoi qu’il en soit, personne n’ayant encore revendiqué l’attentat, le FBI ne néglige aucune piste.

 

Laisser un commentaire