SVOD : Canal+, dernier Mohican français face aux normes de l’UE

Après TF1 et Dailymotion, c’est au tour de M6 de jeter l’éponge dans le secteur « extrêmement difficile » de la SVOD. Et Canal+, avec son offre  CanalPlay Infinity reste le seul acteur français sur un marché en plein boom… mais où les acteurs européens semblent bridés par l’intransigeance de l’Union européenne.

La SVOD est en pleine expansion. Lancés aux Etats-Unis, ces services de vidéo à la demande par abonnement permettent aux abonnés de disposer à volonté d’une large variété de films et de séries. Une formule qui séduit à l’ère du tout numérique.

Malheureusement, en Europe, les contraintes réglementaires encadrant cette activité sont très restrictives. Les opérateurs ne peuvent par exemple pas diffuser d’oeuvres cinématographiques de moins de trois ans et sont de surcroît soumis au décret SMAD (services de médias audiovisuels à la demande).

C’est en raison de cette rigidité règlement-aire que Dailymotion a repoussé le lancement de son service de SVOD en attendant éventuellement un assouplissement et que TF1 a renoncé au sien. Si M6 n’a pas communiqué précisément sur les raisons l’ayant poussé à abandonner le projet, elles ne font guère de doute.

Une situation d’autant plus dommageable que dans le même temps les géants américains du secteur comme Netflix ou Amazon se positionnent sur le marché hexagonal. Des géants aux reins solides qui peuvent se permettre d’évoluer dans un contexte réglementaire défavorable s’ils s’assurent des positions de force pour l’avenir.

Laisser un commentaire