Insolite : un garçon de 8 ans se marie avec une dame de 61 ans

En Afrique du Sud, un garçon de 8 ans a épousé une femme de 61 ans. L’union a été célébrée en vue « d’apaiser les esprits ancestraux » qui auraient conjuré l’enfant de se marier rapidement.

Selon un proverbe, « L’amour rend aveugle ». Ce qui expliquerait peut-être pourquoi un garçon de 8 ans a décidé d’épouser une dame de 61 ans.

L’union de ce couple, pour le moins original, s’est scellée en Afrique du Sud. Selon le Daily Mail, Sanele Masilela a épousé Helen Shabangu car le fantôme d’un ancêtre du garçon lui avait dit le faire pour éviter le châtiment divin.

La maman du jeune marié, qui a 15 ans de moins que sa belle-fille, a déclaré : « C’est la première fois que cela se produit dans la famille. Le grand-père de Sanele lui a demandé de se marier car lui-même n’avait pas pu le faire avant de mourir. Il a choisi Helen parce qu’il l’aime. En faisant cela, nous avons rendu nos ancêtres heureux. Si nous ne l’avions pas fait, nous aurions eu des problèmes dans la famille. Je n’ai pas eu de problème avec ça parce que je sais que c’est ce que les ancêtres ont voulu. »

Devant une centaine d’invités, les deux tourtereaux ont décidé de se marier. Costume gris et nœud papillon pour le garçon, robe blanche et voile de tulle pour l’épouse, tout avait été prévu pour honorer ce lien sacré.

A la fin de la cérémonie, les mariés se sont logiquement embrassés, ce qui pour une fois n’a pas ému grand monde.

Helen Shabangu est par ailleurs déjà mariée et mère de cinq enfants. Mais Sanele n’en a que faire : « Je suis heureux d’épouser Helen, » confit-il.

Toutefois, le droit sud-africain ne reconnaitra pas cette union. Le mariage n’est qu’un rituel, les époux n’ont pas signé de contrat de mariage et ne vont pas vivre ensemble.

Après ces festivités, Sanele veut reprendre le chemin de l’école et travailler dur. Et plus tard, le garçon de 8 ans compte bien se marier de nouveau, mais avec une demoiselle de son âge. Chaque chose en son temps.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire