Raffarin tacle le bilan de Sarkozy

Alors que se réunit aujourd’hui l’association des « Amis de Sarkozy », l’ancien Premier Ministre de Jacques Chirac a sévèrement critiqué le bilan et la campagne de l’ancien président.

Le nom de Jean-Pierre Raffarin sera sans doute présent sur toutes les lèvres lors de l’ouverture du premier colloque des « Amis de Sarkozy ». Si l’association voulait louer « le rôle et la place de la France dans le monde pendant le quinquennat », il s’avère que toutes les personnalités de l’UMP n’approuvent pas cette célébration de Nicolas Sarkozy.

Pour Jean-Pierre Raffarin, la défaite de la droite en 2012 est largement imputable aux mauvais choix de l’ancien Président de la République. Pour l’ex-Premier ministre considère que la stratégie de droitisation adoptée lors de l’entre-deux tours a échoué parce qu’elle s’oppose à « l’essence même de la présidence qui est le rassemblement ».

Des propos qui ne plaisent pas à droite

Certaines personnalités de l’UMP qui continuent de soutenir l’ancien leader de la droite ont fortement désapprouvé cette sortie du sénateur de la Vienne. Claude Géant regrette «  que Jean-Pierre Raffarin n’ait pas déployé autant d’ardeur dans la campagne que pour la critiquer aujourd’hui ».

Si Eric Ciotti s’est déclaré « choqué », Eric Woerth s’est simplement contenté d’un « c’est un peu excessif », preuve que la figure de l’ancien président ne fait pas l’unanimité à droite. Alors que la rumeur du retour de Nicolas Sarkozy est habilement entretenue, Roselyne Bachelot a déploré il y a quelques jours « cette ambiguïté qui empêche le nécessaire inventaire dont l’UMP a besoin ».

Divisée entre nostalgie et reconstruction, la droite n’a jamais autant eu besoin d’un nouveau chef.

Laisser un commentaire