ONDRP : le rapport qui dément une hausse de la violence

Dans son rapport, l’ONDRP met en avant une stabilité, voire une légère baisse, des actes de délinquance recensés dans ses études.

Le rapport annuel de l’ONDRP (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales) a été rendu public en novembre dernier, et a mis à mal la prétendue hausse des violences physiques, notamment de la part des mineurs et des femmes.

Les résultats des statistiques du rapport montrent que le principal risque en France actuellement n’est pas de se faire agresser, mais de subir une atteinte à ses biens (acte de vandalisme, vol ou tentative de vol, cambriolage…).

Par ailleurs, sur la période récente (de 2009 à aujourd’hui), le niveau des problèmes de délinquance est relativement stable. En outre, le rapport confirme une fois encore que les violences sexuelles se produisent en grande majorité au sein de la famille, et non par des inconnus.

Ce rapport contredit donc les discours émotionnels déclenchés à chaque fait divers, et participera peut être à donner davantage de lucidité sur les violences dans la société française. Ou amènera les spécialistes à chercher ailleurs que dans la réalité de la délinquance les causes du sentiment d’insécurité actuel.

Laisser un commentaire