Nostalgie : le musée des cœurs brisés à Paris

Le musée des cœurs brisés vient d’ouvrir ses portes dans la capitale.

Pour Olinka Vistica, l’une des commissaires de l’exposition, il ne s’agit pas d’un « cimetière », mais bien plus d’une « cérémonie d’adieu ».

Au sous-sol du 104, dans le 19ème arrondissement de Paris, des reliques de relations brisées sont exposées. Une alliance, une robe de mariée, une paire d’escarpins, un foulard… Tous accompagnés d’une petite note, d’un poème, de deux dates (de début et de fin), ou encore d’un lieu.

Ces objets n’ont pas vraiment de valeur marchande, mais une valeur sentimentale. Olinka Vistica ambitionne de « les montrer avec dignité et créer une sorte de temple ».

Aujourd’hui, ce concept a voyagé et existe aussi dans d’autres ville du monde. Au delà des histoires personnelles qu’elles racontent, ces reliques en disent beaucoup sur a culture du pays. D’après Olinka Vistica, à Paris, « on voit bien qu’on est dans une grande ville, les gens vivent rapidement, leurs relations se font et se défont très vite ».

Note pour ceux qui souhaiteraient se rendre à l’exposition : ne pas oublier les mouchoirs.

Laisser un commentaire