Dans le Tarn, les silures ne font qu’une bouchée des pigeons

Des scientifiques de l’Université de Toulouse ont fait une étonnante découverte. Les silures du Tarn se nourrissent des pigeons venus s’abreuver au bord de la rivière.

Tels des orques d’eau douce, les gros poissons chats s’approchent au plus près de la rive avant de sauter la tête hors de l’eau pour s’emparer d’un pigeon avant de le dévorer.

En 72 heures d’enregistrement vidéo, les scientifiques toulousains ont filmé pas moins de 54 attaques. 28% d’entre-elles se sont avérées létales pour les oiseaux.

L’étude montre même que certains des silures du Tarn se nourrissent à 80% de pigeons. Les petits poissons et les écrevisses de la rivière doivent se sentir soulagés par ce changement de comportement alimentaire de ces silures glanes.

Espèce de poisson chat invasive en provenance d’Europe de l’Est, le silure glane peut atteindre jusqu’à 2,50 mètres et peser plus de 100 kilos.

Laisser un commentaire