22,5% des jeunes (18-25 ans) sont pauvres en France

Selon le premier rapport de l’Observatoire de l’Injep (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire) sur la situation de la jeunesse en France, près d’un quart des 18-25 ans vivants en France sont pauvres.

D’après ce rapport alarmant, le taux de pauvreté de cette catégorie de la population est de 22,5% contre 17,6% en 2004.

Le taux de pauvreté des jeunes est donc largement supérieur à celui de la population dans son ensemble (13,5%).

« L’augmentation du taux de chômage des jeunes et la précarisation des conditions d’emploi constituent les principales causes de basculement dans la pauvreté » peut-on lire dans ce document.

Il existe de fortes disparités parmi la population jeune, les jeunes non diplômés étant évidemment ceux le plus en proie à la pauvreté : 40% des jeunes sans diplôme sont au chômage contre seulement 9% de ceux possédant un diplôme du supérieur.

Le rapport établi une corrélation directe entre origine sociale et réussite, et critique fermement le système éducatif français, jugé inégalitaire : « l’environnement familial, social, économique en tension est propice à l’augmentation des ruptures scolaires qui réduisent les chances de réussite des jeunes d’origine sociale modeste, pourtant déjà très inégales du fait du fonctionnement ségrégatif du système éducatif français ».

De quoi donner matière à réflexion (et à agir) à la ministre de la Jeunesse Valérie Fourneyron qui a promis des mesures fortes.

Laisser un commentaire