Après la bière, augmentation des taxes sur le Nutella

Il semblerait que le gouvernement ait décidé de s’en prendre à toutes les bonnes choses. Après les taxes sur la bière, augmentées pour réduire le déficit de la sécurité sociale, c’est bientôt les taxes sur les pâtes à tartiner qui feront l’objet d’une hausse spectaculaire.

Le sénateur socialiste de l’Aisne Yves Daudigny a proposé un amendement au projet de loi de financement de la Sécu 2013 pour quadrupler les taxes de l’huile de palme, de l’huile de coprah, de l’huile de palmiste, ainsi que celles des produits alimentaires qui en contiennent, comme le célèbre Nutella. Cet amendement a été adopté par le Sénat mercredi.

Pas de panique pour les consommateurs, la hausse de la taxe sur l’huile de palme ne devrait pas avoir de répercussion significative sur le prix du pot du Nutella : 6 centimes le kilo, que la marque ne répercutera pas forcement sur les prix en magasins.

En revanche, l’augmentation de la taxe, qui rapportera 40 millions d’euros à l’Etat, aura plus d’impact pour les industriels. Le prix de l’huile de palme pourrait augmenter de 40%, de 387 euros la tonne aujourd’hui, à 687 euros.

Il faut dire que l’huile de palme a mauvaise presse et que l’amendement de Daudigny est argumenté. Alors qu’elle est considérée comme un facteur d’obésité, l’huile de palme est aujourd’hui deux fois moins taxée que l’huile d’olive qui est plus saine.

De plus, les plantations d’huile de palme sont la cause d’une déforestation intensive, notamment en Indonésie et en Malaisie où elles menacent la survie des orangs-outangs.

Laisser un commentaire