Les JO perdus par Paris à cause d’une bourde de Chirac ?

Apparemment Cherie Blair, l’épouse de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, n’apprécie guère l’humour corrézien. D’après un livre, dont le Times publie plusieurs extraits, l’ancien président français se serait fait incendier en public par Cherie Blair pour des propos peu glorieux sur la gastronomie britannique. Et pas devant n’importe quel public : les responsables du Comité International Olympiques (CIO). D’après les auteurs du livre en question, Paris pourrait avoir perdu l’attribution des Jeux Olympiques au dépend de Londres à cause de cela.

Les faits se seront déroulés lors d’une réception de grande importance organisée à Singapour en 2005.

Avant même qu’il n’ait eu l’opportunité d’aller plaider la cause française devant les membres du CIO, Jacques Chirac se serait fait apostropher de manière véhémente par Cherie Blair.

L’ancien champion d’athlétisme Sebastian Coe raconte que l’épouse de Tony Blair a « hurlé comme un putois » : « J’ai vu Cherie se diriger comme la tête chercheuse d’un missile vers la délégation française ».

Elle aurait « dit » à Jacques Chirac des propos de cette teneur : « D’après ce que j’ai compris, vous avez dit des choses grossières à propos de notre nourriture ».

Choqué, Jacques Chirac aurait quitté les lieux précipitamment pour éviter que le scandale ne prenne de l’ampleur, laissant alors le champ libre à Tony Blair pour convaincre les membres du CIO.

Pour rappel, trois jours plus tôt lors du G8 en Écosse, Jacques Chirac avait déclaré ceci à Vladimir Poutine et à Gerhard Schroeder: « vous ne pouvez pas vous fier à un peuple qui cuisine aussi mal que ça. Après la Finlande, c’est la Grande-Bretagne qui a la plus mauvaise nourriture ».

Pour les anglais, la vengeance est un plat qui se mange tiède…

 

 

Laisser un commentaire