Appellation : bientôt des «châteaux» venus des Etats-Unis ?

La préservation de la mention « château » ne semblent guère émouvoir les autres pays européens. La France est pour l’instant le seul pays de l’Union à refuser l’importation en Europe de vins américains vendus sous l’appellation « château ».

Lundi, un sursis a été accordé à la France par la Commission Européenne. L’importation de « châteaux Los Angeles » ou de « château San Francisco » a été reportée. Mais les négociations se poursuivent au désarroi des viticulteurs bordelais qui considèrent qu’accorder l’appellation aux vins américains équivaudrait à tromper les consommateurs.

Car la France est bien seule à mener ce combat pour préserver l’appellation « château » comme l’a expliqué le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll : « La France est particulièrement attachée à cette dénomination château qui est notre spécificité dans le cadre de la viticulture…les autres pays le sont beaucoup moins ».

En France, l’appellation château est d’origine contrôlé et tout le raisin qui sert à fabriquer le vin doit être récolté et vinifié sur le domaine. Mais la définition américaine de château est bien plus laxiste. De fait, les consommateurs français pourraient donc être trompés par des vins « château » venus de l’autre côté de l’Atlantique.

Rappelons que l’appellation château est également utilisée en Italie, au Luxembourg, au Chili et au Canada (ces pays ont déjà négocié et obtenu ce droit) mais elle est beaucoup moins fréquente qu’en France.

Laisser un commentaire