Virée d’un magasin de lingerie car elle était trop sexy

Quel est le comble d’une employée d’un magasin de lingerie ? Se faire virer parce qu’elle est trop sexy. C’est pourtant ce qui est arrivé à la new-yorkaise Lauren Odes, remerciée une semaine après avoir été recrutée par des commerçants de la cinquième avenue.

« C’était était choquant, très humiliant » a déclaré Odes qui a porté l’affaire devant une commission chargée des problèmes de discrimination professionnelle.

D’après sont avocate Gloria Allred, les anciens employeurs d’Odes lui ont demandé de porter le t-shirt de son petit ami et un jogging ».

Il lui aurait même suggéré de mettre un ruban adhésif autour de ses seins pour qu’ils aient l’air moins volumineux.

Lauren Odes déclare avoir fait des efforts mais ses employeurs l’auraient humiliée en lui ordonnant de porter un peignoir de bain suscitant les moqueries de ses collègues.

Selon son avocate, ses employeurs, des juifs orthodoxes, ont eu tord de vouloir imposer leurs normes religieuses dans le management de leur enseigne : «  je suis juive moi-même, mais je ne pense pas qu’un employeur quel qu’il soit ait le droit d’imposer ses croyances religieuses sur moi » a poursuivi Gloria Allred.

Laisser un commentaire