« Oublié » 5 jours dans une cellule, il frôle la mort

Daniel Chong, un étudiant de 23 ans de San Diego va poursuivre la brigade des stupéfiants américaine (DEA, Drug Enforcement Administration) pour l’avoir oublié dans une cellule de détention provisoire pendant cinq jours, menotté et sans nourriture.

Le jeune homme a été contraint de boire sa propre urine pour survivre. Privé d’eau et de nourriture, il raconte avoir été pris d’hallucinations à partir de la fin du deuxième jour de son calvaire.

Ses voisins de cellules et les policiers n’ont pas entendu ou pas prêté attention à ses cris de détresse.

Une fois secouru, Daniel Chong a été transporté à l’hôpital. Maintenu en soins intensifs deux jours, il a frôlé la mort pour insuffisance rénale.

Chong a été arrêté suite à un raid qui a permis à la police de saisir de la drogue et des armes.

L’étudiant a reconnu qu’il se trouvait sur place pour se droguer avec des amis, mais il nie avoir eu connaissance de la présence d’armes et d’importantes quantités de drogues sur les lieux.

Alors que 7 des 9 personnes interpellés ont été conduit en prison après leur détention provisoire par le DEA et qu’une autre personne a été libérée, Chong a mystérieusement été oublié dans sa petite cellule sans fenêtres.

Laisser un commentaire