La nymphomane propose du sexe aux policiers venus l’arrêter

Ce fait divers finira probablement de convaincre ceux qui considèrent que la nymphomanie n’est pas une maladie. En Allemagne, une femme de 47 ans, qui avait obligé un homme à avoir des relations sexuelles avec elle pendant 36 heures sans interruption, a proposé une orgie sexuelle aux policiers qui venaient d’arriver à son domicile dans l’intention de l’arrêter.

Cette femme de 47 ans a séduit un jeunot de 31 ans dans un bus et l’a invité chez elle. Après quelques rapports, cet africain s’est rendu-compte qu’il était en train de devenir l’esclave sexuel de la nymphomane.

Ce n’est qu’après 36 heures de ce marathon sexuel qu’il est parvenu à tromper la vigilance de la mante religieuse et à s’enfuir. Une expérience dont il n’est pas sorti indemne : des témoins racontent l’avoir vu pleurer dans la rue.

36 heures, beaucoup trop pour le quidam mais pas assez pour la nymphomane. Quand les policiers sont arrivés à son domicile, ils se sont vus proposer une relation de groupe.

Depuis internée en hôpital psychiatrique, la nymphomane de Munich est accusée d’agression sexuelle et de séquestration.

Cette femme ne devrait pas échapper à une condamnation puisqu’elle est récidiviste : au début du mois, elle avait été interpellée pour « agression sexuelle » et « séquestration », après qu’un DJ de 43 ans ait appelé la police après s’être réfugié sur le balcon.

Laisser un commentaire