Les nappes phréatiques au plus bas avant l’été

La situation des nappes phréatiques est dans la rouge, et ce alors que la saison estivale approche à grands pas. D’après le Bureau des recherches géologiques et minières, 79% des nappes phréatiques ont un niveau inférieur à la normale, en raison du déficit de précipitations.

La situation ne s’est donc pas améliorée depuis le 1er mars, date à laquelle 80% des nappes étaient dans le rouge.

Le niveau de remplissage des nappes est même considéré comme « très inférieur à la normale » dans 30% des cas.

Les régions les plus fortement touchées par ce phénomène sont le bassin parisien, le secteur du Rhône et la région sud-ouest.

Cette situation s’explique par la sécheresse hivernale des mois de janvier, février et mars, sachant que les précipitations étaient déjà inférieures à la normale au cours de l’automne.

Le climat français est marqué par un déficit de précipitations depuis plusieurs années maintenant.

Laisser un commentaire