Montpellier-OM : l’heure de la vengeance pour les marseillais ?

Le groupe des supporters de l’OM des South Winners viennent de publier un communiqué sur Internet dans lequel ils expriment le souhait de voir leur équipe perdre le match contre Montpellier mercredi, une rencontre pourtant décisive pour l’acquisition du titre de champion du titre.

Si les supporters marseillais sont évidemment déçus d’avoir vu leur équipe perdre contre le rival parisien dimanche soir, ils souhaitent désormais que l’OM, qui en jouant successivement contre les deux premiers du championnat arbitre en partie le titre, s’incline face aux Héraultais.

Alors que leur club est définitivement largué dans le course au titre, les South Winners se disent que perdu pour perdu, ils préféreraient voir les sudistes de Montpellier gagner le titre plutôt que ce ne soient leurs rivaux parisiens.

Les marseillais gardent surement en mémoire une certaine soirée de 1999 au cours de laquelle ils avaient perdu le titre à la dernière minute du championnat, au moment où les bordelais, qui allaient être sacré, avaient marqué un but à une équipe curieusement apathique : le PSG.

Évidemment les supporters marseillais avaient accusé les parisiens d’avoir laissé Bordeaux gagner pour empêcher l’OM d’être sacré. Un soupçon qui n’est pas forcément sans fondement. Francis LLacer lui-même, qui jouait à Paris à l’époque, avait reconnu que plusieurs joueurs de son équipe avaient levé le pied au cours de ce match.

Le communiqué des South Winners : « Pour que le PSG ne finisse pas champion cette année, donnons le maximum de possibilité à Montpellier. Que les joueurs restent à leur niveau et qu’ils prolongent cette série de mauvais résultats. Qu’ils ne leur prennent pas la subite envie de marquer et de gagner car, quoi qu’il arrive, ce ne sont que des marques-mal. Que le Président Labrune ne nous parle pas de points à prendre – quoi que, pour éviter la relégation… – et qu’il redonne, pour une fois, un peu le sourire aux Marseillais. Laissons gagner Montpellier, n’oublions pas les leçons de l’histoire !»

Laisser un commentaire