Malouines : l’effigie du Prince William brûlée en Argentine

L’image à dû faire «tout drôle » au Prince William. Brûler le portrait ou l’effigie de quelqu’un est un sort traditionnellement réservé aux pires dictateurs.

Mais c’est bien un mannequin du Prince William que des manifestants en colères ont enflammé, devant l’embrassade britannique à Buenos Aires, à l’occasion du trentième anniversaire de la guerre des Malouines, qui a opposé l’Argentine et la Grande-Bretagne.

Les émeutiers ont également brûlé des drapeaux britanniques, et jeté des pierres et des cocktails Molotov contre l’ambassade britannique.

L’étincelle a été déclenchée par la présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner elle-même, qui a déclaré que le contrôle de la Grande-Bretagne sur les Malouines était injuste, à l’occasion d’un discours prononcé à Ushuaïa pour le trentième anniversaire de la guerre.

« C’est injuste qu’au 21ème siècle, il existe encore des enclaves coloniales. Nous demandons justice, pour que la Grande-Bretagne cesse le pillage de notre environnement et de nos ressources naturelles ».

Le Prince William s’étaient rendu aux Malouines début février. Pilote d’hélicoptère pour la Royal Air Force, il a passé six semaines dans le cadre d’une mission militaire de routine.

En 1982, la guerre des Malouines a fait 649 victimes argentines, et 255 du côté britannique.

Laisser un commentaire