Incontinence urinaire et troubles sexuels

L’incontinence urinaire touche en moyenne 3 millions de femmes en France. Un malaise qui s’accompagne souvent de troubles sexuels auprès de la plupart d’entre elles.

L’incontinence urinaire est un sujet encore tabou qui affecte la vie de près de 3 millions de françaises. Bon nombre d’entre elles osent à peine en parler à leur médecin.

Le problème est encore plus criard quand cela affecte la vie sexuelle de l’intéressée. En effet, l’incontinence urinaire est parfois accompagnée de troubles sexuels. Un sujet qui est rarement abordé lors des consultations médicales.

La haute autorité de la santé définit l’incontinence comme toute perte involontaire d’urine dont se plaint un patient.

C’est un mal qui touche aussi bien les hommes que les femmes quelle que soit sa tranche d’âge. On note toutefois une forte prédominance chez les femmes ménopausées.

Les causes de l’incontinence urinaire ne sont pas totalement connues, mais de l’avis des spécialistes, elle peut être due à l’arrêt de la sécrétion hormonale. Cette dernière entrainerait alors la diminution du tonus musculaire du périnée. Ce qui ouvre la porte aux fuites urinaires.

Chez les hommes, un traitement du cancer  de la prostate peut entrainer l’incontinence urinaire.

Même si l’incontinence urinaire ne se répercute pas toujours sur la sexualité, la probabilité de survenance est toujours forte car les deux ont pour base le système nerveux.

De nombreux traitements permettent d’en venir à bout de l’incontinence urinaire, surtout lorsque celle-ci affecte la vie sexuelle du patient. En parler sans tabou à son médecin permet de lever le voile et de faciliter la prise en charge.

Laisser un commentaire