Le somnambulisme : un trouble méconnu

Le somnambulisme est un phénomène qui touche en moyenne un adulte sur 20 et ses causes sont encore méconnues du monde de la médecine.

Le somnambulisme se manifeste par des crises fréquentes ou rares, selon l’individu. Les crises peuvent être aussi anodines ou dangereuses.

Si le somnambulisme est un trouble du sommeil qui touche les adultes, il est plus fréquent chez les enfants, particulièrement ceux de 8-12 ans.

En effet, 15% des enfants de cette tranche d’âge souffrent de somnambulisme alors que le phénomène ne touche que 2% de la population adulte.

Ces crises se manifestent surtout dans la première phase du sommeil profond. Elles se manifestent par des déambulations au cours desquelles le sujet n’est ni endormi ni éveillé. Ce dernier accomplit des actes et agit comme s’il était en éveil, tout en étant inconscient.

Le somnambulisme est un phénomène connu des siècles qui a toujours intrigué car ses causes et ses conséquences sont encore méconnues de la science, bien que des pistes aient été évoquées. C’est ainsi qu’il a été fait cas des prédispositions génétiques et des antécédents familiaux.

Les scientifiques ont même identifié des gènes responsables du trouble, car les porteurs de ces gènes ont plus de chance de développer le trouble que d’autres personnes. D’autres études rattachent le somnambulisme à l’insuffisance du sommeil, au stress et à l’alcool.

Ces crises du sommeil peuvent mettre la vie du patient et même celle de son environnement en danger, mais malheureusement il n’y a pour l’instant pas de traitement efficace contre le mal.

Pour les somnambules qui mettent leurs vies en danger et menacent celles de leurs proches, il est recommandé des somnifères et des calmants dont les effets sont à court terme et qui peuvent provoquer une dépendance.

Laisser un commentaire