La flore menacée

L’évolution démographique et la croissance économique met en danger la végétation sans laquelle, toute vie sur terre serait impossible.

L’évolution démographique et la croissance économique poussent l’homme à exploiter anarchiquement les ressources naturelles et à détruire les plantes et forets. Cet état de fait met en péril l’avenir de l’humanité.

La vie ne saurait se faire sur terre sans végétation. Les plantes absorbent le CO2 émis par les polluants et aident de ce fait à libérer l’atmosphère des substances toxiques.

Les plantes produisent aussi de l’oxygène dont a besoin la chaine alimentaire et elles entrent dans la composition de nombreux traitements.

Il va sans dire que la végétation est indispensable à la vie et à sa pérennité. Mais un rapide survol de l’environnement écologique permet de constater que de terribles menaces pèsent sur la végétation.

La première menace est l’homme à travers ses agissements et sa folie destructive. Une étude a montré que 50 hectares de forets disparaissent chaque heure.

Une déforestation qui est liée à l’essor démographique. Les populations démunies des pays en développement ont recours à cette pratique pour se développer.

Pourtant ces actes entrainent des conséquences considérables sur l’environnement dont l’homme ne tient pas compte. Les arbres arrachés libèrent du carbone et du méthane qui sont des gaz à effet de serre nocifs pour l’atmosphère.

Sur une plus grande échelle, il faut noter que les arbres maintiennent l’équilibre du climat. Un équilibre qui pourrait très bien se renverser avec tout son corollaire, si rien n’est fait dans l’immédiat pour sauver les plantes

Laisser un commentaire