Et si les hommes avaient perdu quelques millimètres de pénis depuis le milieu du XXe siècle ?

On avait déjà appris que les seins des femmes grossissaient à cause des perturbateurs endocriniens qui polluent notre environnement, on sait à présent que les pénis des hommes rétrécissent.

D’après une étude italienne menée par le professeur Carlo Foresta de l’hôpital universitaire de Padoue, la longueur moyenne du pénis qui était de 9,7cm en 1948 est désormais de 8,9cm en 2012.

Un des facteurs lié au raccourcissement du pénis serrait le surpoids et l’obésité, qui touchent 18% de la population étudiée. «L’obésité influence négativement la production d’hormones à l’adolescence, explique Carlo Foresta. La longueur du pénis est inversement proportionnelle au surpoids.»

Pourtant, tout n’est pas perdu : si le pénis rétrécit, les bras et les jambes tendent à s’allonger. Par rapport aux proportions «normales» entre le corps et les membres, 36% des hommes étudiés ont des bras plus longs et 47,7% des jambes plus grandes.

Laisser un commentaire