Gisement de pétrole dans l’Arctique : danger pour l’environnement

La récente découverte d’un autre gisement de pétrole dans l’Arctique par le groupe norvégien Statoil recentre le débat sur les dangers que l’exploration de cette zone pourrait occasionner.
L’Arctique est une zone fertile en pétrole et autre ressources minières en tout genre. Ce qui n’est pas sans susciter la convoitise des industriels et des nations. Nombreuses sont les compagnies pétrolières qui sont prêtes à mettre tous les moyens en œuvre pour accéder à ces gisements.

Auparavant considérée comme zone hostile, l’Arctique est désormais une zone qui attrire plus d’un. Le réchauffement climatique ayant provoqué la fonte des glaces, de nombreuses voies sont ouvertes pour toute sorte de chose.
Il convient de noter que l’exploitation minière de cette zone du globe ne sera pas sans conséquences sur l’environnement. Surtout dans le domaine pétrolier.

Dans toute entreprise, il n’y a pas de risque zéro, et les compagnies pétrolières ne sauraient garantir qu’il n’y aura pas de risque de marrée noire dans la zone.

Or une marrée noire dans les eaux glaciales de l’Arctique serait une catastrophe écologique sans précédent. En effet, la marrée noire mettra plus de temps à se fondre dans les eaux glaciales que dans les eaux à températures.

S’en suivra alors une réaction en chaine dont l’empoisonnement de l’écosystème de toute la zone arctique. En raison de la rudesse du climat de la zone, l’écosystème de l’arctique est sans nul doute le plus fragile au monde.

Une marée noire ou l’émission au CO2 issu du raffinage du pétrole dans la zone provoquera d’autres catastrophes que les compagnies elle-même ne pourront pas gérer.

Pour l’instant, il n’existe aucun remède pour une marée noire dans l’Arctique. Tous les spécialistes sont unanimes pour dire qu’il est impossible de maitriser le flux de pétrole dans la glace.

Eu égard aux dangers que l’exploitation minière de l’Arctique pourrait occasionner, il serait plus simple de ne rien entreprendre du tout.

Laisser un commentaire