Un an après Fukushima, les Français toujours attachés au nucléaire

Alors que l’on célébrait dimanche l’anniversaire de la catastrophe de Fukushima, que pensent les Français de l’énergie nucléaire ? C’est ce qu’a cherché à savoir l’institut de sondages Ipsos.

D’après ce sondage publié le vendredi 9 mars et réalisé sur un échantillon d’un millier de personnes de 18 ans et plus, les anti-nucléaires perdent de plus en plus de terrain en France. Seulement 13 % des Français se disent à présent opposés à l’énergie nucléaire.

Parti par parti, les différences se révèlent au grand jour sans qu’aucun groupe de sympathisants soit totalement anti-nucléaire. Les sympathisants UMP sont les plus favorables à l’atome.  71 % des UMP interrogés sont pro-nucléaires contre un 1 % seulement d’anti.

Du côté du Parti Socialiste, les sympathisants sont plus partagés. 31 % des sondés sont favorables au nucléaire, tandis que 15 % sont contre l’atome. Même chez les Verts, moins d’1 sympathisant sur 2 est anti-nucléaire. 45% des sondés sont hostiles à cette énergie pour 34 % d’hésitants et 18 % de pro-nucléaires.

Meilleur révélateur de cette confiance des Français envers le nucléaire, le taux d’inquiétude. Juste après l’accident de Fukushima, 50% des Français se disaient inquiets à cause de l’atome. A présent, 47% se déclarent peu inquiets par le sujet et 11% pas du tout.

Laisser un commentaire