L’OMS préconise l’allaitement jusqu’au 6ème mois de l’enfant

Les dernières évaluations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) soulignent que, dans le monde, seuls près de 40% des nourrissons âgés de moins de six mois sont exclusivement allaités.

Estimant que l’allaitement au sein est la meilleure alimentation pour prévenir la malnutrition, et qu’il peut sauver « près d’un million de vies d’enfants », l’autorité sanitaire préconise l’allaitement exclusif au sein durant les six premiers mois de vie de l’enfant. En effet, le lait maternel contient exactement les nutriments dont à besoin le nourrisson.

Plus encore, mieux que de prévenir la malnutrition, l’allaitement exclusivement au sein préserve la santé des enfants : Jusqu’au quatrième mois en moyenne, le bébé ne produit pas ses propres anticorps, qu’il est donc supposé recevoir par la mère via le lait maternel. Allaiter jusqu’au sixième mois, c’est s’assurer que le nourrisson reçoive des anticorps jusqu’à ce que son organisme puisse en produire suffisamment seul.

Les enfants allaités exclusivement au sein, durant cette période, luttent mieux contre les infections du type d’otites, diarrhées ou rhino-pharyngites que les autres enfants, ils ont moins de maladies ORL, respiratoires, et moins d’allergies chez les nourrissons à risque. L’allaitement participe également à la prévention ultérieure de l’obésité pendant l’enfance et l’adolescence.

Laisser un commentaire