Polisse, une victoire en demi-teinte

Le public et le monde du cinéma salue le travail de recherche et d’observation remarquable de Maïwenn, la réalisation de type documentaire ne relatant que des histoires véridiques, appuyée sur une fiction dramaturgique.

Polisse, qui relate le quotidien de la brigade de protection des mineurs, a séduit. Ce film est à la fois poignant, difficile, et beau.

Pour récompenser ce travail, le film a été nommé dans treize catégories pour la cérémonie des Césars, mais n’en a reçu que deux : celui du meilleur montage, et celui du meilleur espoir féminin, attribué donc à Naidra Ayadi.

L’un des plus gros succès de 2011 semble avoir été mis au banc de touche des récompenses.

Laisser un commentaire