Le PS menace de ne pas ratifier les traités signés par Sarkozy et Merkel

Pour faire face à la crise, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se sont engagés sur un  « mécanisme européen de stabilité » adopté par traité. Mais le député PS, conseiller de François Hollande et ancien secrétaire général de l’Elysée, Jean-Louis Bianco est contre.

Il a déclaré: « Les traités ont été signés, ils n’ont pas été ratifiés. Ça ne va pas être un chemin facile, il y a un certain nombre de pays européens où ça va poser de gros problèmes. Parfois ils vont devoir faire le choix du référendum. Et en plus n’oubliez pas que, semaine après semaine, le plan d’austérité infernal auquel est soumise la Grèce dresse les opinions contre cette vision excessivement rigoriste et punitive de l’Europe. Donc, même s’il n’y avait pas de changement électoral, je considère que la ratification du traité ne serait pas acquise. »

De son côté Philippe Douste-Blazy, ancien ministre des affaires étrangères et soutien de François Bayrou répond à François Hollande: « Je crois que ce n’est pas en allant voir Mme Merkel que François Hollande peut régler le problème d’un traité. Il peut prendre ce traité, en refaire un autre ensuite, il peut travailler pour améliorer les textes, c’est possible. Mais faire croire qu’en allant une fois à Berlin, on pourra régler le problème, ce n’est pas vrai. Par contre, je pense que l’Europe a beaucoup souffert dans cette crise mais qu’elle s’est renforcée. Le grand sujet de l’élection présidentielle, pour moi, au niveau européen, c’est de passer de la période de réponse urgente à une nouvelle gouvernance. Je crois qu’il doit y avoir un président de la zone euro, avec un secrétaire général, un ministre des finances et un ministre de l’industrie de la zone euro. »

Pour Jean-Louis Bianco une chose reste évidente: « il faut de la solidarité. Il aurait fallu en faire plus, plus tôt. »

Laisser un commentaire