Amnesty international demande au Canada d’arrêter Georges Bush

Amnesty international vient de formuler une demande très sérieuse aux autorités canadiennes visant à arrêter l’ancien président américain George Bush  dans le cadre de sa visite pour une conférence économique dans la Province de Colombie-Britannique, prévue le 20 octobre.

L’organisation humanitaire accuse George Bush d’avoir encouragé des pratique de crime et de tortures dans le de la  » guerre contre le terrorisme. »

Selon Susan Lee, directrice  Amérique d’Amnesty International « Le Canada est tenu par ses obligations internationales d’arrêter et de poursuivre en justice l’ancien président Bush, compte tenu de sa responsabilité dans des crimes contre le droit international, dont la torture. »

La directrice n’hésite d’ailleurs pas à mettre la pression sur le Canada : « Comme les autorités des Etats-Unis n’ont pas, jusqu’à présent, déféré en justice l’ancien président Bush, la communauté internationale doit intervenir. Si le Canada s’abstient d’agir pendant sa visite, cela constituera une violation de la convention des Nations unies contre la torture et sera une manifestation de mépris vis-à-vis des droits humains fondamentaux. »

Les autorités canadiennes n’ont pas encore réagit au communiqué.  Pas vraiment habitué à  se démarquer de la position de son géant de voisin, on voit mal le Canada se soumettre à la requête d’Amnesty International.

L’ancien président Bush risque en revanche de prendre le communiqué d’Amnesty International plus au sérieux. En février dernier il avait annulé une visite en Suisse suite à un précédent appel à son arrestation.

Laisser un commentaire