Anthony Weiner et twitter: érection, exhibition, démission?

L’affaire de l’élu démocrate ayant envoyé une photo de son sexe en érection sur tweeter continue de faire des siennes. Obama ne s’est pas gêné pour suggérer une démission en bonne et due forme.

Anthony Weiner, 46 ans, s’est en effet fait prendre la main dans le sac: Le 27 mai dernier, une photo représentant un pénis en érection vaguement camouflé par un caleçon est envoyée depuis son compte tweeter sur le réseau social sur lequel il est suivi par pas moins de 50 000 followers. La photo a été envoyé sur le twitter d’une étudiante de 21 ans, qui faisait partie des 198 personnes qu’il « suivait » sur le réseau.

Anthony Weiner a d’abord nié prétextant que la diffusion de cette photo était due au piratage de son compte. Il a assuré qu’il était en train de commenter un match de hockey au moment de l’envoi de la photo.  Au cours de plusieurs interviews, il a même mis en doute le fait qu’il s’agisse bien de lui sur la photo.

Dix jours plus tard, rebelote.  un blogueur républicain publie sur son site une nouvelle photographie d’Anthony Weiner découverte sur Tweeter. On peut y voir l’élu y est torse nu, au sortir de la salle de sport, en train de se prendre en photo dans la glace avec son téléphone portable. Le blogueur fait savoir que cette photo était destinée à une jeune femme et que d’autres clichés de ce type existent.

Devant une telle évidence, les excuse d’Anthony Weiner tombe l’après-midi même lors d’une conférence de presse : « Je n’ai pas été honnête », concède-t-il. « Les photos sont de moi, et c’est moi qui les ai envoyées », avoue l’élu qui confesse dans la foulée avoir entretenu « six relations virtuelles inappropriées » par le biais de Twitter, Facebook et occasionnellement par téléphone. Toutes développées avec des jeunes femmes qu’il n’a jamais personnellement rencontrées et dont l’une serait âgée de 17 ans.

Les excuses de l’élu s’adressaient autant aux électeurs qu’à ses soutiens et à sa femme, enceinte de leur premier enfant. Les grands élus démocrates voient cette affaire d’un très mauvais oeil.  Nancy Pelosi, chef du parti à la Chambre des représentants a réclamé l’ouverture d’une enquête de la Commission d’éthique et s’est dite « très déçue ».

L’élu a affirmé ne pas envisager la démission mais ses soutiens sont peu nombreux et ceux qui ne souhaitent pas son départ ne le crient pas sur les toits. Le coup de grâce est tombé mardi, avec une réaction du président Obama, qui a sobrement commenté : « Si c’était moi, je démissionnerais. » En attendant que la tempête se calme, Weiner essaie de se faire oublier en cure de désintoxication pour accro au sexe.

Laisser un commentaire