Explosion de pastèques en Chine

Une vague d’explosions a touché des pastèques en Chine. Ce serait de la surdose d’un produit chimique utilisé par les récoltant. Voilà qui risque après la série de scandales alimentaires survenus ces derniers temps, de renforcer la méfiance des chinois vis-à-vis de leur alimentation.

C’est près de 50 hectares de cultures de pastèques situés dans la ville de Danyang, dans la province orientale de Jiangsu, qui ont été l’objet de ce phénomène. Ce serait l’usage excessif d’un engrais accélérateur de croissance, le forchlorfenuron, combiné à des conditions climatiques favorables, qui serait la cause de ces multiples explosions.

« Le 7 mai, j’ai compté 80 (pastèques explosées), mais l’après-midi il y en avait 100 », a déclaré un cultivateur, Liu Mingsuo, cité mardi soir dans un reportage de la télévision centrale CCTV.

Le cultivateur a justifié son recours au produit chimique en disant qu’il facilitait la division cellulaire et que cela améliorait la taille et la couleur des fruits. Qui plus est, le forchlorfenuron n’est pas interdit à la vente.

Mais la CCTV et d’autres médias ont rapporté que de fortes précipitations pouvaient également expliquer ces explosions et que les paysans n’ayant pas eu recours au produit chimique avaient eux aussi subi des pertes.

De toute manière, ce nouvel incident alimentaire risque de rendre les chinois encore plus défiants face aux produits issus de l’agriculture et face à leurs denrées alimentaires plus généralement.

Le pays a connu de nombreux scandales alimentaires. Rappelons le cadmium dans le riz, la mélamine dans le lait, l’arsenic dans la sauce soja, l’eau de Javel dans les champignons et le borax dans le porc.

Laisser un commentaire